Qui est Florent Fouque ?

Florent Fouque

L'histoire de Florent Fouque, c'est l'histoire d'un homme d'affaires qui possède plus de 8 appartements en France tout en vivant paisiblement dans une maison louée sur l'ile Maurice où il est expatrié. Un homme plein de contrastes qui s'est laissé guider par sa logique pour se jouer de tous les pièges du système financier et créer un système de revenus immobiliers infaillible.

Voici l'histoire unique du Coloctionneur, un investisseur au parcours exceptionnel qui est devenu une référence dans le monde de l'immobilier.

Un début de carrière difficile

Florent entame son parcours professionnel comme développeur web dans une SSII, et poursuit sa carrière pour devenir responsable informatique dans la grande distribution. Il accumule ainsi plus de 12 ans en tant qu'employé, des années durant lesquelles il honore son emploi par un travail acharné de semaine en semaine.

Mais il finit par se lasser de sa vie d'automate et remet en cause cette routine qui ne lui offre ni repos ni sécurité. Son mode de vie lui garant-il vraiment une liberté financière ? Il réalise très vite qu'il ne pourra réellement être libre financièrement qu'en étant son propre patron, et « vire » donc son patron pour lancer sa première société en 2011, CUBIK Diffusion.

De l'écriture à l'entreprenariat

Florent Fouque

Alors qu'il est encore salarié, Florent Fouque rédige un premier ebook intitulé « 10 histoires d'excellence opérationnelle ». Il promeut son nouveau livre numérique sur Viadeo et parvient, tant bien que mal, à vendre 1 500 exemplaires. Les premiers 3 000 euros générés de sa propre initiative lui mettent du baume en cœur. Il prend de l'assurance et se convainc du potentiel de la toile.

Florent quitte donc son emploi et utilise les connaissances qu'il a acquises avec le temps et ses compétences de marketeur pour aider des compagnies renommées à créer divers contenus, ce qui marque le lancement de sa nouvelle vie. Il est aussi consultant en Lean Six Sigma, une technique de management flexible et adaptative qui réduit les coûts et le temps de travail des employés tout en améliorant la qualité des produits ou services d'une entreprise.

Mais là encore, après une année de travail acharné et de nuits sans repos, malgré un succès grandissant, il ne parvient pas à se satisfaire de la tournure que prend son existence. Les mêmes questionnements lui reviennent à l'esprit : jouit-il réellement d'une liberté financière ? Certes, il ne risque pas de perdre ses revenus aussi longtemps qu'il parvient à se faire une clientèle, mais l'obligation de se lever tous les jours pour travailler est toujours présente. Sans travail, nul salaire !

Florent Fouque, le Coloctionneur

Il se concentre alors à trouver un moyen de générer des revenus passifs qui lui permettent de vivre confortablement tout en disposant de suffisamment de temps libre. C'est donc tout naturellement qu'il s'intéresse à l'immobilier, dans l'optique d'acquérir des actifs qui travailleraient pour lui. Son objectif est clair : dépasser le revenu brut de 5 000 euros que lui procure déjà son entreprise.

Et l'entrepreneur met toutes les chances de son côté en suivant rigoureusement une formation qui lui apprendra toutes les ficelles de l'investissement immobilier. Il achète ensuite son premier bien immobilier, un appartement de 115 m², qu'il parvient à obtenir à 18 000 euros de moins que sa valeur affichée. En effet, celui-ci était proposé à 85 000 euros, mais après maintes négociations, le propriétaire le lui concède finalement à 67 000 euros. Une sens des affaires qui le guidera très vite vers la réussite.

Une stratégie gagnante

Mais encore faut-il convaincre les banques de financer cet appartement ! Pas facile lorsque l'on est entrepreneur. Il réussit toutefois à se faire financer son bien à crédit, après maintes tentatives, et met alors en place une stratégie d'investissement immobilier hors du commun. L'appartement est remis à neuf avant d'être proposé en colocation, parvenant à générer 12% de rentabilité dès la première année.

Mais les 1 200 euros de revenus mensuels, qui se traduisent alors par un cashflow de 600 euros, ne lui permettent pas encore d'atteindre son objectif et très rapidement, il acquiert un nouvel appartement, puis un autre, et deux encore, les offrant toujours en colocation et reproduisant un modèle infaillible qui, aujourd'hui encore, lui procure une très grande liberté financière.

La colocation comme source de revenus

Colocation

L'idée de la colocation a vite séduit Florent Fouque pour l'incroyable revenu mensuel qu'elle procure et le faible risque d'impayés qui l'accompagne. En ciblant les étudiants et les jeunes actifs, il s'assure d'avoir des locataires sérieux en quête de stabilité. Il s'assure aussi que les locations soient les plus longues possible, généralement de l'ordre d'un an, en fournissant des appartements meublés et possédant toutes les commodités nécessaires. Tous les appartements sont systématiquement remis à neufs et affichés à des prix très intéressants, justifiés par le standing des logements.

Qui plus est, les locataires ne risquent pas de lui poser faux bond. Ils craindraient la réaction de leurs colocataires et, de toute manière, chacun de ses locataires se présente avec une personne qui se porte garant. Si, malgré tout, un locataire décide de quitter l'appartement, il est fort probable que les autres locataires aient déjà une personne à proposer pour le remplacer, et les chambres ne restent donc jamais vides. Là encore, il ne compte pas sur la chance et encourage les locataires à rechercher des remplaçants en leur offrant une petite récompense.

L'indépendance financière

Le Coloctionneur parvient donc à générer au moins 500 euros de cashflow mensuel par appartement. Le calcul est vite fait, les biens immobiliers se rentabilisent très rapidement. Et, comme prévu, les colocataires se chargent naturellement de la gestion du roulement.

Aujourd'hui, les appartements génèrent à eux seuls plus de 3 000 euros de cashflow par mois. Florent se contente d'empocher ses revenus, et délègue la gestion quotidienne ou mensuelle de ses appartements. Il s'épargne toute la paperasse et les taches de conciergerie, profitant pleinement de sa petite cagnotte.

Un système qui repose sur des locataires fiables

Mais si le Coloctionneur garde une certaine distance avec ses biens immobiliers, c'est surtout parce qu'il a créé un système de cautionnement efficace qui lui garantit de toujours louer à des colocataires sérieux. Ce système de caution solidaire est très simple : les colocataires se chargent eux-mêmes de remplacer ceux qui quittent dans le but de récupérer leur caution. Florent leur facilite le travail en mettant un modèle d'annonce à leur disposition, mais les colocataires ont souvent déjà un remplaçant dans leur entourage direct.

Tous les colocataires sont ensuite invités à signer une Convention de la colocation, dans laquelle il énumère toutes les règles de bonne conduite nécessaires à une colocation harmonieuse. De l'hygiène personnelle au respect des autres, il n'hésite pas à fournir des conseils et des directives pour s'assurer du bon fonctionnement de la colocation.

L'heure du partage

La liberté financière est enfin pleinement acquise ! Florent Fouque dispose désormais de beaucoup de temps libre et se consacre enfin à des activités auxquelles il ne savait même pas qu'il s'intéressait. Virées en montagnes, croisière en méditerranée, chute libre et montgolfière, le Coloctionneur va jusqu'à s'essayer au chamanisme et peut enfin se permettre de consacrer un été entièrement à ses enfants.

Son esprit se libère de l'état de nécessité et sa liberté le conduit à élever encore plus haut sa pensée. Il s'estime privilégié et redevable, ce qui le mène à vouloir partager son succès avec les autres.

En bon marketeur, il sait que pour influencer les autres, il doit avant tout les intéresser. Il passe donc en revue toutes les formations qu'il a déjà reçues des plus grands formateurs et les livres qu'il a dévorés, se demandant pour chacun ce qui l'avait accroché et ce qui avait été rébarbatif.

Il en conclut que toutes les ressources disponibles étaient finalement trop techniques et qu'aucun formateur ou écrivain ne fournissait de chemin précis à suivre. L'audience ou les lecteurs devaient donc arriver avec un bagage de connaissances afin de comprendre le contenu des formations, et en ressortaient sans vraiment savoir quoi faire. En d'autres termes, la théorie dépassait la pratique.

En 2017, il rédige alors un ebook détaillé dans lequel il met sur écrit toutes les techniques qui lui ont permis d'atteindre les revenus confortables dont il jouit aujourd'hui. Contre toute attente, il distribue cet ebook gratuitement, aidant ainsi de nombreux entrepreneurs à mettre en place une stratégie d'investissement qui repose sur l'efficacité de son modèle de colocation. Des conseils précis et concrets sont fournis, avec une application pratique à la fin de chaque chapitre.

Les conseils d'un expert en immobilier

Enfin Florent Fouque crée une nouvelle entreprise spécialisée dans la location de logements, CITY-ROOM, domicilié à Saint-Étienne. Une énième initiative qui s'inscrit dans la logique de son parcours, et poursuit son idée de partager ses connaissances afin de libérer d'autres salariés et entrepreneurs pris dans leur routine infernale. Il n'hésite pas à partager son expérience, et insiste toujours sur l'importance de se former avant de se lancer dans l'investissement immobilier et de ne pas dormir sur ses acquis. Une fois le premier bien autofinancé et la dette effacée, d'autres biens doivent être acquis, et ainsi de suite, jusqu'à générer suffisamment pour vivre paisiblement.

Il précise d'ailleurs qu'il n'est pas nécessaire de quitter son emploi durant les six premiers mois, et que le bien immobilier peut initialement être loué si les fonds épargnés ne suffisent pas à contracter un prêt. Enfin, il insiste sur les opportunités que présente le marché de la colocation, avec un prix au m2 plus faible que pour un petit appartement et une rentabilité plus élevée, avec un très faible risque d'impayés.

Florent Fouque, ou comment coloctionner pour vivre

L'expérience acquise par le Coloctionneur lui a donc permis d'acheter 8 appartements en 3 ans. À 37 ans, l'homme vit paisiblement des revenus passifs générés par ses biens immobiliers et peut enfin se consacrer à des loisirs plus ludiques et à ses passions les plus chères.

Ce temps, il l'utilise pour préparer et offrir des formations uniques qui se démarquent par leur aspect pratique et leur pertinence. Il ne rate aucune occasion de partager ses connaissances, et se félicite aujourd'hui d'avoir aidé de nombreux salariés à atteindre à leur tour leur liberté financière.